Le Shin Bet continue de criminaliser l'Iran

Publié le par Adriana Evangelizt

Les poules continuent de chanter avant d'avoir pondu l'oeuf. Le 14 janvier, le Shin Beth disait qu'il fallait se méfier du Hezbollah... et l'on comprend bien... sus sur l'Iran... et aujourd'hui, c'est au tour du Hamas d'être dans le collimateur toujours à cause de l'Iran. On trépigne tous azymuts chez le Haut Sionistan...

Le boycott international du Hamas

renforce ses liens avec l’Iran,

avertit le Shin Beth




Le boycottage international du Hamas renforce les liens du mouvement islamiste palestinien avec l’Iran, ennemi juré de l’État hébreu, selon Youval Diskin, le chef du Shin Beth (service de sécurité intérieur), cité hier par la radio militaire. « Téhéran offre au Hamas beaucoup d’argent, des instructeurs et des camps d’entraînement », a-t il indiqué lors de la réunion hebdomadaire du cabinet israélien, selon la radio.


Par ailleurs, les récents affrontements meurtriers dans les territoires palestiniens entre le Hamas et les partisans du Fateh du président palestinien Mahmoud Abbas, qui ont atteint un niveau sans précédent, ont profondément choqué la population palestinienne, selon le chef du Shin Beth. Cette escalade devrait, selon lui, renforcer les chances de la formation d’un gouvernement d’union nationale palestinien, avec la réalisation qu’il n’existe pas d’autre solution.

Les États-Unis et l’Union européenne, qui considèrent le Hamas comme un mouvement « terroriste », boycottent politiquement et financièrement le gouvernement du Hamas issu des élections législatives palestiniennes de janvier 2006. Les Occidentaux ont posé comme conditions à la levée de ce boycott la reconnaissance de l’existence d’Israël, le renoncement à la violence et le respect des accords israélo-palestiniens passés. Le Hamas refuse de s’y plier.

Sources LORIENT LE JOUR

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Iran

Commenter cet article