L'Egypte demande à Interpol d'arrêter trois israéliens

Publié le par Adriana Evangelizt

Alors le plus fort dans tout cela, comme d'habitude, même pris la main dans le sac, ils nient. Mark Regev n'est au courant de rien d'autre que ce que dise les médias. Il ne dispose pas d'éléments à ce sujet. Ben voyons. Comme disait notre grand-mère "Il faut le vivre !"

Espionnage: l'Egypte demande à Interpol d'arrêter

trois Israéliens


L'Egypte a demandé lundi à Interpol d'arrêter trois Israéliens accusés d'avoir recruté un Egyptien à des fins d'espionnage pour le compte de l'Etat hébreu, selon des sources judiciaire et de sécurité.

"L'Egypte a officiellement demandé à Interpol d'arrêter les trois agents du Mossad (services secrets israéliens) en fuite dans l'affaire d'espionnage, pour qu'ils soient jugés avec l'Egyptien Mohammed Essam Ghoneim al-Attar", a précisé la source judiciaire.

Samedi, une source judiciaire avait indiqué que cet Egyptien et trois Israéliens allaient être jugés par la Cour d'urgence de sécurité de l'Etat.

Mohammed al-Attar, ancien étudiant de l'Université islamique d'Al-Azhar et détenu depuis le 1er janvier, est accusé d'avoir "nui aux intérêts nationaux de l'Egypte", avait précisé cette source.

Les trois Israéliens, accusés de l'avoir recruté en 2001 alors qu'il se trouvait en Turquie avec un visa touristique, seront jugés par contumace, avait-elle ajouté.

D'après la source de sécurité, l'Egyptien de 26 ans possède également la nationalité canadienne. Depuis 2001, il aurait reçu la somme de 56.000 dollars en échange de ses services, selon cette source.

Les agents du Mossad l'auraient aidé à obtenir dans un premier temps un permis de séjour au Canada, où il était chargé, comme en Turquie, de réunir des informations sur les communautés égyptienne et arabe "dans le but de nuire aux intérêts de l'Egypte", toujours selon cette source.

Il a été arrêté à l'aéroport international du Caire le 1er janvier, alors qu'il rentrait en Egypte pour rendre visite à sa famille.

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Mark Regev, a indiqué samedi que son pays vérifiait ces informations.

"Nous vérifions les informations en provenance du Caire sur une affaire d'espionnage en Egypte qui implique Israël. Pour l'heure, nous ne disposons pas d'éléments à ce sujet, hormis ceux rapportés par les médias", a-t-il dit.

Sources Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans MOSSAD EN EGYPTE

Commenter cet article