LES BAVURES DU MOSSAD

Publié le par Nikita Colonna-Santana

SERVICES SECRETS : LA GREVE DU MOSSAD

"Je ne peux pas révéler ma vraie identité, sinon je risque d'être tué". Identifié par la police helvétique sous deux noms d'emprunt, Isaac Bental et Jacob Track, c'est un agent du Mossad qui se trouve en ce moment en procès en Suisse. Arrêté en 1998 pendant qu'il espionnait, près de Berne, un Suisse d'origine libanaise soupçonné d'être un dirigeant du Hezbollah, il est devenu un emblème pour ses collègues en Israël. "Le gouvernement de notre pays n'assure pas correctement sa défense" protestent les soldats de l'ombre du Mossad et menacent même de se mettre en grève en refusant toute mission à l'étranger.

En effet, depuis trois ans les espions israéliens sont en crise. A l'époque, le Premier Bibi Nétaniahou les avait chargés de liquider Khaled Meshal, un responsable de Hamas qui se trouvait en Jordanie (voir notre édition du 09.11.98). Un pays "ami". Mais l'attentat est un échec. Les deux agents secrets se font prendre après avoir administré un puissant poison à leur victime. La Jordanie oblige donc Israël à fournir immédiatement l'antidote et, dans la foulée, obtient même la libération de Ahmed Yassine, le leader historique du Hamas. Depuis, les rapports entre le gouvernement israélien et ses services secrets n'ont pas cessé de se dégrader et le numéro deux du Mossad, Amiran Lévine, avait même été poussé à la démission par le gouvernement d'Ehud Barak.

Le "permis de tuer" des agents du Mossad ayant été partiellement suspendu, ses agents menacent donc de se mettre en grève pour défendre les acquis de leur emploi...

Sources : http://www.amnistia.net/news/articles/mossadgr/mossadgr.htm

Publié dans LES BAVURES DU MOSSAD

Commenter cet article