Des ordinateurs d'hommes d'affaires français scannés à Tel Aviv

Publié le par Adriana Evangelizt

Et oui... on voit là la "discrétion" dont nous parlions ICI... à l'aéroport de Tel Aviv, sous prétexte de contrôle de sécurité, les sbires des OO7 israéliens prennent -comme par hasard- l'ordinateur de certains hommes d'affaires pour les scanner ou copier les disques durs. Il est bien évident que les Français ne sont pas plus cons que les autres et savent à l'avance à quoi s'attendre. Et qu'il y a forcément sur les disques durs beaucoup de choses visant à égarer les fouines mais rien sur le secret défense. Car oui, la "discrétion" des services secrets israéliens est notoire dans le monde entier... on les appelle "les rois des coups tordus"... d'où certaines précautions prises quand on sait qu'on prendra l'avion pour Tel Aviv...

Des cadres de SAGEM devenu SAFRAN ont connu

"des mésaventures à l’aéroport de Tel-Aviv

Par Daniel Rouach


Le Salon du Bourget est le lieu idéal pour la Guerre économique. Déjà de nombreux incidents ont eu lieu dans le passé surtout entre Américains et Français. Très peu d’incidents ont été signalés avec Israël.

Cett année le contexte est différent. Une question est à l’ordre du jour : les très nombreux militaires israéliens qui débarquent à Paris pour le Salon du Bourget qui ouvre ce jour vont-ils avoir des mesures de rétorsion où des tracas à l’Aéroport de Roissy et ceci provenant des services Français du renseignement?

En effet, un article du journal Le Monde signalait fin décembre 2007 ce que nous avons entendu de la part de nombreux hommes d’affaires Français du secteur aéronautique civil et militaire qui vont en Israël et spécialement d’un cadre d’un groupe Européen qui a été harcélé plus d’une fois (N.B.: il ne s’agit pas de la SAGEM).

Le Monde : “La guerre économique ne cesse jamais. Depuis dix-huit mois, à cinq reprises, lors de leur déplacement en Israël, des cadres du groupe d’électronique français Sagem – devenu Safran en 2004 après la fusion avec Snecma – ont connu des mésaventures à l’aéroport de Tel-Aviv. A chaque fois, la police des frontières, sous prétexte de contrôles de sécurité, emportait, hors de leur vue, leurs ordinateurs portables.

Des traces d’intrusion informatique ont été relevées sur les ordinateurs, laissant planer, d’après les services de sécurité de Sagem, l’hypothèse d’une copie des disques durs”.-

Sources
Israel Valley

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans MOSSAD EN FRANCE

Commenter cet article