Les attentats au Sinaï seraient l'oeuvre du Mossad d'après un chercheur

Publié le par Adriana Evangelizt

 

Egypte

Al-Qaëda. Les services de sécurité recherchent cinq terroristes dans la péninsule du Sinaï, soupçonnés d’appartenance au réseau terroriste.

Alerte maximum

9 septembre 2006

Tandis que l5 personnes soupçonnées d’appartenance au réseau terroriste étaient arrêtées à Alexandrie, les appareils de sécurité déclaraient l’état d’alerte dans le Sinaï, suite à des informations selon lesquelles cinq terroristes également liés à Al-Qaëda s’y seraient infiltrés. La police a distribué les noms et les photos des cinq terroristes présumés, qui seraient munis de faux passeports égyptiens, à tous les établissements touristiques de la péninsule.

Les cinq personnes recherchées sont : Islam Fouad Kamel, Abdel-Baqi Mohamad Bassiouni, Ismaïl Abdou Ismaïl, Hassan Bayoumi Achraf et Chérif Moetazeddine Mohamad. Le renforcement des mesures de sécurité dans le Sinaï fait suite à une mise en garde du chef du Bureau israélien pour la lutte antiterroriste, Danny Arditi, contre une attaque imminente dans la ville côtière de Charm Al-Cheikh. Le responsable israélien a appelé les touristes israéliens à quitter « immédiatement » la presqu’île du Sinaï. « Il y a eu, ces dernières semaines, de très sérieuses alertes sur des attentats terroristes visant les touristes israéliens dans le Sinaï, et nous les appelons à revenir chez eux », a déclaré M. Arditi, dont le Bureau dépend directement du premier ministre Ehud Olmert. Des attentats meurtriers avaient été perpétrés dans le Sinaï, à Dahab en mai, à Taba en octobre 2004 et à Charm Al-Cheikh en juillet 2005.

L’Egypte nouveau théâtre d’opérations d’Al-Qaëda ? Diaa Rachwan, chercheur au Centre des Etudes Politiques et Stratégiques (CEPS) d’Al-Ahram, écarte totalement cette hypothèse. « Le réseau Al-Qaëda n’a aucune présence en Egypte. Les personnes arrêtées à Alexandrie ne sont pas des militants d’Al-Qaëda. Ce sont de simples citoyens égyptiens, des jeunes sympathisants islamistes qui voulaient se rendre en Iraq. Ils n’ont rien à voir avec le réseau terroriste », souligne Rachwan. Il explique qu’il n’est pas dans les méthodes d’Al-Qaëda d’agir à travers des personnes du pays. « Les mesures de sécurité renforcées dans le Sinaï ont probablement été décidées suite à des informations fournies par Israël », estime le chercheur. Rachwan pense que les attentats qui ont eu lieu dans le Sinaï au cours des dernières années ne sont pas des actes d’Al-Qaëda mais l’œuvre d’un service de renseignement étranger, à savoir le Mossad. « Si ces attentats avaient été l’œuvre d’Al-Qaëda, ils auraient été revendiqués ».

Selon Rachwan, l’Etat hébreu veut donner l’impression qu’Al-Qaëda a une présence en Egypte afin d’inciter Le Caire à coopérer avec lui sur le plan sécuritaire. C’est également dans ce contexte qu’il situe les récents événements.

Sources : El Ahram

Posté par Adriana Evangelizt

 

Publié dans MOSSAD EN EGYPTE

Commenter cet article